Actualités
aerodynamique-article-1.png

Des avancées en aérodynamique

Date de publication : 13/04/2020 13:22:28
Catégorie : Aéro

Maintenant que la modélisation du châssis est bien avancée, notre Team Aérodynamique va se pencher plus en détail sur la modélisation de la coque et des éléments aérodynamiques. La coque de notre voiture sera plutôt classique, et le travail sur l’aérodynamisme se jouera principalement sur la conception des ailerons, que cela soit pour les configurations aérodynamiques choisies ou le choix des matériaux, afin de répondre aux objectifs que nous nous sommes fixés et des contraintes que nous avons relevées.

Pour notre première édition, nous ne pouvons pas nous baser sur des tests concrets. Notre équipe va donc réaliser un modèle dynamique afin d’obtenir un modèle robuste et proche de la réalité. Cela prend en compte des données théoriques telles que le centre de masse, les coefficients de frottement des roues sur le sol, ou encore la répartition aérodynamique. Cet outil permettra par la suite d’optimiser les performances de la voiture en se basant sur les données de la voiture.

Afin de connaitre la configuration aérodynamique à choisir en fonction de nos objectifs de vitesse ou d’accélération, nous allons mettre en place plusieurs modèles de profilés avec notamment différentes variations d’angles, de longueur de corde, de nombre d’étages, etc. Ces simulations numériques nous permettrons d’effectuer les meilleurs choix possible pour la conception des ailerons selon notre voiture. De plus, la Team Aérodynamique est en pleine recherche de matériaux pour réaliser la coque et les ailerons de la voiture. La fibre de carbone est le matériau le plus fréquemment utilisé. Cependant, au vu de son prix élevé et de notre démarche écologique, nous préférons opter pour une autre solution.

Deux matériaux retiennent notre attention :

  • La fibre de lin : avec ses propriétés mécaniques adaptées, la fibre de lin semble correspondre parfaitement à nos besoins. Beaucoup utilisée en Formula Student, elle reste tout de même plus lourde que la fibre de carbone.
  • La fibre de bambou : cette fibre concilie à la fois les propriétés mécaniques recherchées à la légèreté. Elle est trois fois moins dense que la fibre de verre et plus légère que la fibre de carbone , mais peu d’entreprises encore travaillent ce produit. La fibre de bambou nous intéresse tout particulièrement car elle rejoint nos attentes en performance et durabilité. Notre équipe va donc engager des démarches avec des entreprises qui travaillent cette fibre.